À l’aventure avec l’ordre de minuit

      L’ordre de minuit est un collectif de femme à travers le monde qui protège l’humanité contre les forces du mal. Un cercle de sorcières qui lutte contre des monstres et des chimères issus de légendes ou non. 

Plusieurs illustrateurs et scénaristes se relaient pour nous faire voyager à travers leurs univers. Toutes les histoires sont reliés par un thème commun: « l’ordre de minuit », ce qui laisse la possibilité aux auteurs de créer des univers graphiques totalement différents les uns des autres. C’était un coup de coeur mais en même temps, je pense que je suis clairement le public cible de ce genre d’ouvrage.

On reste avec l’envie d’en savoir plus sur l’ordre de minuit, on a envie d’une histoire qui nous raconte un peu les origines et le fonctionnement de l’ordre. Pour l’instant ça reste un peu flou. Ce serait le seul défaut que je pourrais trouver à cette saga. Mais en même temps, le but n’était pas de raconter l’histoire de l’ordre mais d’avoir un aperçu de leurs aventures.

Petit bonus, avec les pages « culture » qui nous font un petit topo sur les légendes ou les sociétés évoqués dans les scénarios.

Une très bonne série qui fait découvrir beaucoup d’auteurs et d’illustrateurs différents. Comme à chaque fois, merci à Label 619 et aux éditions Ankama pour leurs belles publications !

Les Ogres Dieux

Hello les amis,


Aujourd’hui on se retrouve après un long mois de silence, avec le point BD N°3. Avec cette absence, j’ai eu le temps de lire beaucoup de chose alors on commence par cette série en 3 tomes du scénariste Hubert et de l’illustrateur Bertrand Gatignol.

Les Ogres Dieux – Hubert & Gatignol –Editions Soleil Production – 170 p.
    La première chose que l’on remarque et que l’on apprécie en commençant cette BD ce sont les dessins. Bertrand Gatignol maîtrise parfaitement le contraste entre noir, gris et blanc et nous plonge dans l’univers majestueux des Ogres-Dieux. Petit est le fils du roi des Ogres, mais il vit reclus avec sa tante car Petit et trop petit pour être un Ogres-Dieux. Il est légèrement plus grand qu’un être humain. Aucune “case” ne lui correspond. Il doit se cacher de son père atteint par la stupidité causé par la consanguinité des ogres.       Le récit de Petit est entrecoupé de biographies familiales qui permettent d’en apprendre plus sur les aïeux de Petit. A l’image des anciens contes, les Ogres-Dieux est sombre et cruel. C’est une fable gothique abordant la question de la normalité, accompagné de dessins traduisant un univers riche similaire au notre sur certains points. 
      On a beaucoup entendu parler de cette série sur les réseaux, l’avez-vous lu et suivi les aventures de Petit ?

Je vous souhaite pleins de belles choses.

Des bises